-SUJETS-

Violence symbolique et violence physique avec l'enfant à l'épreuve de la psychanalyse

L’hypermodernité ayant fait disparaître la position d’exception, la dynamique familiale et l’expression psychopathologique des enfants se sont modifiées. La croyance éducative actuelle selon laquelle tout pourrait se régler par la parole, le compromis ou la neutralité bienveillante est considérée comme un positionnement contraphobique niant l’existence de la pulsion de mort et de destruction. La violence inhérente à la vie tend à être collectivement niée, et son caractère possiblement instituant est méconnu. Comme avec les adultes psychopathes, avec les jeunes enfants, l’analyste se trouve confronté à une psychopathologie du non-refoulement mettant son désir à l’épreuve. La question des limites symboliques et réelles se trouve ainsi renouvelée dans la cure avec l’enfant et ses parents, mettant le réel du corps des protagonistes sur le devant de la scène. Des passages à l’acte en séance sont présentés comme des ratages instructifs parfois réussis. Enfin, la représentation de l’inceste avec l’enfant est envisagée comme constitutive de la rencontre dans un espace potentiel winnicottien, et comme inhérente à la relation transférentielle nouant l’enfant et son analyste.

CollectionS Tags

TITLE

Violence symbolique et violence physique avec l'enfant à l'épreuve de la psychanalyse

SUBJECT

DATE

2010-01-01

CREATOR

Alex Raffy

CONTRIBUTOR

PUBLISHER

TYPE

Journal Article

FORMAT

LANGUAGE

fr

RIGHTS